PEYRAT_slider

Le patrimoine de Peyrat-le-Château

  • Patrimoine religieux

Église Saint-Martin

Vers l’an mil, l’Église paroissiale Saint-Martin coexistait avec le prieuré de Saint-Denis (aujourd’hui détruit). Celle-ci fut donnée par Dame Théodila en 627 aux frères de Saint-Denis dont l’abbé était Dodon.

Dès 1097, l’abbé de Saint-Denis fut dépossédé de la terre de Peyrat au profit de l’abbé de Saint-Martial. En effet le pape Urbain II, étant en limousin au moment de la première croisade, confirma à l’abbaye de Saint-Martial de Limoges les églises de Saint-Martin et de Saint-Denis se trouvant à Peyrat-le-Château (le 12 avril 1097).

L’abbé de Saint-Martial avait le privilège de frapper la monnaie et des fouilles en 1888 ont mis à jour une amphore en grès contenant un millier de pièces en argent.

Au XVIIIsiècle, le prieuré était en très mauvais état (voire en ruine) bien que les textes mentionnent le fait qu’on y célébrait encore le Saint Sacrement. La révolution le transforma en hangar puis ses matériaux furent utilisés pour la construction des maisons du Moûtier.

L’Église Saint-Martin en elle-même date du XIsiècle, elle fut incendiée au XIIsiècle par les brabançons pendant la guerre de cent ans opposant Richard Cœur de Lion à son père Henri II Plantagenêt en 1184. On peut encore apercevoir l’action du feu sur les briques qui sont rougies. Elle fut reconstruite au cours du XIIIsiècle et achevée en 1490.

Restaurée en 1812, l’ancienne porte de l’Église de Beaulieu est remontée comme entrée de la chapelle Nord ainsi que la cloche de Beaulieu datant de 1508 dite Madelena.

En 1893, ont lieu des travaux de réfection de la charpente et un clocher de style gothique lui fut ajouté en 1893.

L’Église Saint-Denis était construite dans le même style que celle de Saint-Martin mais dans des proportions plus grandes. La crypte de l’Église contenait un grand nombre de sarcophages mérovingiens.

 

  • Patrimoine historique

Ancien château des Lusignans

L’ancien château des comtes de Lusignan, détruit au XII(1184) par les troupes de Raymond VI et des Brabançons à la solde de Richard Cœur de Lion pendant la guerre de cent ans, faisait suite à la Tour face à la motte mérovingienne. Les jardins du château dominaient la vallée de la Maulde.

À l’intérieur, le premier étage est composé d’une salle dallée en granit avec plafond à poutres apparentes et cheminée monumentale, fenêtre à coussièges et latrine d’angles que l’on retrouve également au deuxième étage. La tour a gardé quasiment intact ses aménagements d’origine.

 

  • Patrimoine Naturel

La forêt de Peyrat entre richesse et respect de l’environnement

Principale pépinière servant à la naissance d’autres grands conifères de tout le pays (depuis 1966), la mairie a entrepris en collaboration avec l’onf des travaux de dégagements, protection du gibier, plantation ou regarni de régénération naturelle. Véritable richesse tant du point de vue patrimonial que financier, il nous faut la préserver.

Notre commune possède la forêt publique la plus importante du limousin représentant environ 1200 ha (plus 225ha de forêts sectionales).

Cette forêt est donc soit soumise au régime forestier cad que les parcelles sont gérées par la commune en collaboration avec l’office national des forêts (onf) selon un plan d’aménagement s’étalant de 2012 à 2031 (soit 837ha) soit gérée en propre par la commune.